La formation en TMS, idéale pour la pérennité de l’entreprise

La maladie musculosquelettique (ou TMS) est un trouble qui affecte les muscles, les tendons et les nerfs. Les TMS sont généralement le résultat de mouvements répétitifs ou d’une mauvaise exécution. A noter que les TMS peuvent aussi être dus à l’environnement et à l’ambiance de travail, en faisant le résultat d’un risque psychosocial. La formation en TMS est conçue pour identifier les facteurs de risque et mettre en place des méthodes de prévention adaptées. Dans le cadre d’un cursus sur mesure, le programme peut être adapté à votre domaine d’activité.

Qu’est-ce que le TMS ?

Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont un ensemble de troubles du système musculosquelettique : muscles, tendons, nerfs, articulations, ligaments… ils provoquent des douleurs et des gênes fonctionnelles.

La plupart du temps, les douleurs se situent au niveau du dos et des membres supérieurs (épaules, coudes, poignets, etc.). Les membres inférieurs peuvent également être touchés, en particulier les genoux.

Voici quelques exemples de TMS courants lors d’évènements professionnels :

  • lombalgie
  • cervicalgie,
  • Syndrome du canal carpien, douleur à l’intérieur du poignet
  • Syndrome de la coiffe des rotateurs, douleur à l’épaule. Pour le prévenir, il est judicieux de suivre une formation TMS. Le programme est issu des professionnels de santé et de sécurité.

 

Qu’est-ce qui cause les troubles musculosquelettiques ?

Si vous voulez connaitre les effets des produits toxiques sur le corps humain, vous pouvez obtenir une réponse assez précise. Cependant, lorsque la fiche signalétique est impliquée, ces détails ne peuvent pas être fournis.

Pour les fiches signalétiques, on parlera plutôt de « facteurs de risque ». Les facteurs de risque sont des conditions qui existent en milieu de travail (ex. : postures à la limite de compétence) et leur présence est associée à des problèmes de santé.

Plus les facteurs de risque sont intenses, fréquents ou durables, plus le risque de développer des TMS est élevé.

 

Comment les troubles musculosquelettiques affectent-ils les travailleurs ?

Les troubles musculosquelettiques constituent un problème de santé au travail très important.

En 2007, à la demande du ministre du Travail du Québec, l’Enquête québécoise sur les conditions de travail, l’emploi et la santé et la sécurité du travail (EQCOTESST) a été réalisé auprès de 5 000 travailleurs.

Cette enquête montre :

  • 20 % des travailleurs québécois (16 % d’hommes et 25 % de femmes) ont déclaré des TMS liés au travail, c’est-à-dire des douleurs importantes qui interfèrent avec l’activité, souvent ou toujours ressentie et attribuée au travail principal ;
  • De tous ceux qui ont déclaré des TMS liés au travail, 17,2 % se sont absentés du travail en raison de la blessure.

 

Comment prévenir les TMS ?

C’est une question que beaucoup de professionnels des RH se posent aujourd’hui : comment prévenir les TMS ?

L’employeur doit coopérer pleinement avec ses employés pour prévenir les troubles musculosquelettiques, car ce sont eux qui sont directement touchés par ces risques. Tous les acteurs de l’entreprise doivent être mobilisés pour agir ensemble. Dans un premier temps, un diagnostic doit être posé pour identifier et comprendre les conditions à risque de TMS.

Deuxièmement, des mesures doivent être prises pour réduire les situations à risque. Voici quelques exemples d’actions mises en place dans votre entreprise :

  • Organiser les postes de travail
  • réduire les limitations physiques
  • Informer les collaborateurs via des communications dédiées « Santé et Sécurité au Travail »
  • Organiser une réunion de prévention
  • Communiquer des éléments préventifs, tels que des modèles, sur les postures utilisées au travail.
  • Inciter les salariés à suivre une formation en TMS.

Enfin, les mesures prises doivent être analysées pour évaluer les points positifs et les axes d’amélioration. Il est nécessaire d’assurer l’efficacité des mesures préventives. N’hésitez pas à réunir les différents acteurs de votre entreprise pour trouver une solution. Si l’engagement n’est pas assez important, innovez ! Pour impliquer les collaborateurs dans votre démarche, lancez un challenge d’équipe !

 

Quel est le rôle de la formation dans la prévention des TMS ?

La formation en TMS est un élément important de la prévention des risques professionnels. Il renforce les compétences des acteurs de l’entreprise (employeurs, manageurs, salariés, représentants du personnel, professionnels de la santé et de la sécurité) à mettre en œuvre de manière autonome leurs politiques de santé au travail.

L’Assurance Maladie – Risques professionnels à travers ses caisses régionales (Carsat, Cramif et CGSS) et les programmes de formation proposés par l’INRS vous permettent de :

  • D’être informé sur les enjeux liés au TMS de votre entreprise ;
  • Maitriser les méthodes de prévention ;
  • Promouvoir la compréhension des approches préventives ;
  • Impliquez les différents acteurs de votre entreprise ;
  • Maintenir les méthodes et les résultats obtenus constants à la performance de l’entreprise.

 

Pourquoi suivre une formation en TMS ?

Les troubles musculosquelettiques, ou TMS sont le premier facteur d’inaptitude au travail, provoquant des douleurs et des gênes fonctionnelles chez les salariés. Quelle que soit leur localisation, ces maladies peuvent devenir irréversibles et entrainer une invalidité durable. Les troubles musculosquelettiques (TMS), dont les lombalgies, constituent un problème majeur de santé au travail. Les TMS représentent plus de 80 % des maladies professionnelles. Les conséquences des TMS (absentéisme, désorganisation, baisse de performance, etc.) sont souvent sous-estimées, notamment dans les petites et moyennes structures.

Les formations en TMS sont toujours basées sur l’échange d’expériences, la mise en pratique et la recherche de solutions pragmatiques, qu’elles soient humaines, techniques ou organisationnelles, pour s’adapter au poste de travail et prendre des mesures préventives. Les employés deviennent alors la source de la proposition.

La formation en TMS se fait en dehors de la démarche globale de prévention des risques liés à l’activité physique, qui passe notamment par le questionnement de l’organisation du travail et de l’ergonomie des postes de travail !

Croire qu’une formation aux gestes et postures résoudra vos problèmes de TMS et d’absentéisme est illusoire et souvent contreproductif s’il n’est pas associé à une réflexion globale.

Avez-vous envisagé de former les intervenants à la prévention des risques liés à l’activité physique comme une formation des intervenants des secteurs industriels, du BTP, du commerce, de l’éducation de la petite enfance à la prévention des risques liés à l’activité physique : PRAP IBC, ou Acteur social Médico-Santé : Acteur PRAP 2S ALM.